17e CONGRÈS TRIENNAL DE L’UEDN

Tous les régions

Victoria - Troisième journée du congrès

Le mercredi matin, les délégués, bien que fatigués par le travail acharné des deux jours précédents, avaient l’esprit serein grâce au merveilleux voyage en bateau qu’ils avaient entrepris mardi soir. Félicitations au comité organisateur pour cette croisière mémorable à bord de la « Reine des diamants » (Queen of Diamonds). Les délégués ont pu souper, danser, socialiser et observer de près la marine canadienne dans la baie d’Esquimalt.

Pour commencer la journée, le confrère Miller a fourni une mise au point sur la manifestation prévue. Jeudi, à 11 h 30, trois autobus transporteront les délégués à l’entrée avant de la base d’Esquimalt. Le Comité central a ensuite pris la parole et a parcouru les résolutions qui n’avaient pas été adoptées.

À 10 h, Robyn Benson, présidente nationale de l’AFPC, a pris la parole devant le congrès. Elle a commencé par féliciter le confrère MacLennan pour ses 18 années de service dévoué en tant que président de l’UEDN et a souligné le formidable travail accompli par cet Élément au fil des ans. Elle a mis l’accent sur les jumeaux maléfiques que sont la privatisation et la sous-traitance, fléaux du présent et du futur. L’AFPC et l’UEDN doivent unir leurs forces pour lutter contre ces menaces, non comme alliés, mais comme un syndicat unique et fort. Évoquant les promesses non tenues et les demi-mesures du gouvernement libéral actuel, elle a promis d’exercer plus de pressions sur les libéraux afin de les forcer à en faire beaucoup plus, et bien plus rapidement. Une séance de questions très animée, centrée sur tous les problèmes liés au Système de paye Phénix et sur les solutions possibles, s’est ensuivie.

Le Comité central a repris la parole. Les résolutions ont été divisées, renvoyées, adoptées et rejetées.

À trois heures, la consœur Winger a rendu hommage à John MacLennan. Elle a dressé un portrait des nombreux points marquants de sa carrière, accompagné d’un diaporama. Fait intéressant, John a été élu président de l’UEDN à Victoria, et 18 ans plus tard, il prend sa retraite dans cette même ville. Pendant les deux heures suivantes, dans une joyeuse cavalcade, amis, parents et collègues, anciens et actuels, ont tour à tour vanté ses nombreux exploits sur le plan social et professionnel. Le gigantesque gâteau de fête servi pour l’occasion a été le point culminant de la journée.