Vice-présidente – Région de la capitale nationale (RCN)

April 2009 Région de la capitale nationale

Réunion du Conseil exécutif national – avril 2009 – annexe 11

VICE-PRÉSIDENTE – RÉGION DE LA CAPITALE NATIONALE (RCN)

Date                                                    Fonctions 
Décembre                   Réunion du Conseil exécutif national
11 décembre               Forum des délégués syndicaux – 18 h – 21 h
17 décembre               AGA de la section locale 70603
19 décembre               AGA de la section locale 70608
24 et 25 janvier           Conférence régionale de l’AFPC sur la santé et la sécurité
31 janvier                    Réunion du Conseil de la RCN

19 – 22 février             École syndicale de l’AFPC
26 février                     AGA – Section locale 70512 de l’UEDN
6 mars                         Atelier sur la journée internationale de la femme
24 mars                       Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale – Activité commémorative du ministère
28 mars                       AFPC – Discussion des résolutions concernant la RCN

6 avril                          Réunion CRSP/CCSP

Rapport de la RCN

Section locale 70603 – L’assemblée générale annuelle a eu lieu. Seulement 2 postes devaient être renouvelés.  Lorraine Brown a été élue vice-présidente et Sheila Breton a été élue directrice.  C’est le VP (RCN) qui a prêté le serment d’office.
Les représentants de la santé et de la sécurité ont été assignés à chacun des bâtiments qui sont sous la juridiction de cette section locale.

Section locale 70608 – L’assemblée générale annuelle a eu lieu dans le bâtiment du CS USFC(O). Aucune élection n’a eu lieu étant donné que le mandat n’était pas terminé.  Les renseignements concernant le scrutin de ratification ont été donnés : il doit avoir lieu le 7 janvier, au centre de conférence Hampton.

Section locale 70612 –
L’assemblée générale annuelle s’est tenue le 26 février, à la salle Camsell (rue Booth), de 11 h 30 à 13 h 30. Tous les postes devaient être renouvelés.  M. Glen Whalley a participé à la réunion et a fait un rapide état des lieux de la négociation.
Étaient présents : le confrère Robert Gauthier, nouvellement élu président, Mike McCallion, vice-président, Laura McLeod, seconde vice-présidente, Liette Desparois, chef déléguée syndicale, Sarah Dilabio, secrétaire, et Luc Germain, trésorier. Le nouveau dirigeant a prêté le serment d’office.

Je souhaiterais remercier le confrère Phil Rock d’avoir contribué au développement de la section locale et du syndicat pendant son mandat de président de la section locale.
Remarque : lors du scrutin de ratification, certaines sections locales ont estimé que ce processus devrait être organisé au niveau régional.

Conférence régionale de l’AFPC sur la santé et la sécurité dans la RCN :
Bonne conférence, beaucoup de renseignements fournis.  Les invités ont donné un aperçu du programme de retour au travail.
J’ai entendu tellement de choses concernant l’évaluation de Santé Canada, que j’ai demandé aux invités si un gestionnaire peut forcer des employés à se rendre à Santé Canada pour une évaluation (tactique pour chasser le travailleur de son lieu de travail). On m’a répondu qu’il ne s’agit nullement d’une obligation et que les employés doivent déposer un grief s’ils sont forcés à aller à Santé Canada, ou s’ils font l’objet de harcèlement à ce sujet.

Réunion du Conseil de la RCN :
La réunion a commencé avec le discours d’ouverture de la vice-présidente régionale, Maria Fitzpatrick.  Les participants ont observé une minute de silence à la mémoire des membres décédés depuis la réunion précédente.
Sara Belanger a fait une présentation sur le fait d’avoir un rôle actif dans la politique et de faire partie du syndicat.
Voici quelques raisons pour lesquelles l’AFPC doit s’impliquer dans les actions d’ordre social et politique :

  1. Aider à formuler des lois et des politiques visant à protéger, maintenir et améliorer le droit à la négociation collective libre.
  2. Encourager l’élection de politiciens fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux qui défendront les services publics et leurs employés.
  3. Faire pression pour que des politiques favorisant l’emploi et la sécurité économique soient mises en place (particulièrement importantes actuellement, avec la crise économique).
  4. Promouvoir l’égalité et la solidarité sociale, ainsi que l’absence de discrimination pour tous les Canadiens.
  5. Faire pression pour que le gouvernement ait davantage de comptes à rendre aux citoyens (et nous en avons grandement besoin).
  6. Renouveler les membres de notre syndicat et encourager la solidarité parmi les membres de l’AFPC.
  7. Faire en sorte que tous les membres de notre syndicat soient pleinement intégrés, et agir conformément à nos convictions lorsque nous affirmons qu’« une attaque contre l’un d’entre nous est une attaque contre nous tous ».

Un membre de l’UEDN a demandé pourquoi il est nécessaire de payer 50 $ pour s’inscrire à la conférence sur la santé et la sécurité et à l’école syndicale.  On lui a expliqué que cette somme avait été fixée par les comités organisateurs des deux organisations.  Les membres ont exprimé leur inquiétude, car cette somme pourrait être considérée comme un obstacle pour les sections locales de plus petites tailles qui pourraient ne pas être en mesure de s’acquitter de cette somme, et car les cotisations versées à l’AFPC ne devraient pas servir à payer les programmes éducatifs ou les conférences mises en place par l’AFPC.

J’invite toutes les sections locales à s’assurer qu’un de leurs représentants assiste à ces réunions, car de nombreuses décisions sont prises lors de ces forums.
Les membres de la réunion avaient conclu que le quorum n’avait pas été atteint.

École syndicale : 
Elle s’est tenue au centre de Nav Canada de Cornwall, du 19 au 22 février, et plus de 100 personnes étaient présentes.
Le thème était « Éduquer, Unir, Défendre » : l’éducation peut être un moyen d’atteindre notre objectif commun de promotion et de défense des droits de nos membres dans leur lieu de travail et dans leurs communautés.
Pendant ces trois jours, j’ai participé à trois ateliers : Harcèlement psychologique, Lutter contre la discrimination et Parler aux membres.
Le harcèlement psychologique est un type de harcèlement différent de ceux dont on a l’habitude d’entendre parler. La plupart du temps, il n’est pas reconnu et contesté, et ne fait pas l’objet de débats parmi les militants syndicaux.
L’examen des techniques et stratégies visant à combattre la discrimination nous donne également une occasion de nous pencher sur nos expériences personnelles, en définissant comme vraies ou fausses des affirmations prédéterminées.

CRSP/CCSP
Le coprésident représentant la direction, le capitaine Bisson (N), a fait un compte-rendu de la marche à suivre pour le CCSP de la RCN. Il a précisé qu’il n’avait aucun pouvoir de décision concernant la Section locale 1 au sein de la RCN et il a proposé qu’un comité soit défait afin d’en examiner la structure et la fonctionnalité.  Le comité CRSP/CCSP continuera de se réunir jusqu’à ce qu’un rapport soit préparé en vue d’être relu.
Le Programme de retour au travail n’est pas efficace et il est pris dans un dilemme. Cependant, la mise en place d’un Programme de retour au travail efficace et opérationnel semble primordiale dans cette région.
J’ai le sentiment qu’étant donné que je suis nouvelle à ce poste, certaines personnes ont cru qu’il serait facile de ne pas assister à cette réunion et qu’à ce niveau (RCN), cette rencontre aurait pu être éliminée progressivement. J’ai insisté sur l’importance que j’accorde à ces réunions et je vais faire en sorte que les problèmes qui touchent nos membres soient traités au niveau approprié.

Solidairement,

Paulette Barker